Contactez-nous
 

L’eau souterraine, une richesse à protéger : La nappe de Beauce


Session Education et Formation
 


Marie-José Broussaud
Professeur au Lycée Voltaire à Orléans et enseignante associée à l’Institut National de Recherche Pédagogique
 marie-jose.broussaud@inrp.fr
 
Christine Cottard
Professeur au  Collège Pasteur  à La Chapelle St Mesmin et enseignante associée à l’Institut National de Recherche Pédagogique
christine.cottard@ac-orleans-tours.fr

Site Internet : http://eduterre.inrp.fr/eduterre-usages/nappe/html/nappe-de-beauce
 
INRP
19 allée de Fontenay
69347 LYON CEDEX 07

 

Mots-clés, logiciels ESRI utilisés et publics visés
 


Mots-clés : Eau souterraine, nappe phréatique, qualité et quantité de l’eau, nitrates, pesticides.

Logiciels ESRI utilisés : ArcGIS 9.2 et extension SVG

Public visé : Tout public

 

Introduction


Le travail présenté sur la nappe de Beauce est le résultat d’un projet commun entre le BRGM et l'INRP–ACCES en réponse à un appel d'offres du Ministère de l’Education Nationale.
L’objectif était de mettre à disposition du public des informations scientifiques exploitables avec les Systèmes d’Information Géoscientifique et de développer un outil à usage pédagogique adapté à la problématique de la gestion des ressources en eaux souterraines.


Généralités :


La nappe de Beauce est l’un des plus importants aquifères libres de France. Son alimentation est assurée par les pluies et ses exutoires sont des sources et des cours d’eau.
Elle s’étend sur deux régions (Ile de France et Région Centre) et six départements (Loiret, Loir et Cher, Eure et Loir, Yvelines, et Essonne) et est gérée par deux agences de l’eau (Loire Bretagne et Seine Normandie).

Fig1 : Localisation géographique de la nappe de Beauce

C’est un système complexe constitué d’une succession de couches géologiques perméables, semi-perméables et imperméables délimitant ainsi plusieurs réservoirs pouvant communiquer les uns avec les autres.

Fig2 : Coupe schématique de la nappe de Beauce (Source : BRGM - JC Martin)


Quelques chiffres :


Surface : 10000 km2
Volume : 20 milliards de m3
Exploitation pour l’eau potable et l’industrie : 130 millions de m3 /an
Irrigation : 140 à 150 millions d’habitants


Les données


Les données présentes dans le SIG ont été collectées grâce à des organismes publics (BRGM, DIREN, Agences de l’eau, IFEN, DRAF, et IGN) ou proviennent de banques de données en ligne.


Exploiter les données avec un SIG


Le SIG réalisé avec l’extension SVG présente l’avantage d’être utilisable en ligne mais il est aussi téléchargeable et il ne peut pas être modifié accidentellement.
Il permet de :
-         Visualiser et superposer des données géographiques, géologiques, hydrologiques, agricoles…
-         Observer la qualité (taux de nitrates, de pesticides…) et la quantité des eaux souterraines,
-         Consulter des banques de données actualisées (ADES, BASOL, INFOTERRE)
Ce SIG ainsi que des fiches ressources, des scenarii pédagogiques, et des Travaux Pratiques pour lycées et collèges, est hébergé sur le serveur de l’INRP. http://eduterre.inrp.fr/eduterre-usages/nappe/html/nappe-de-beauce


Cliquez pour agrandir
Fig3 : Corrélation teneur en nitrates et occupation des sols


Cliquez pour agrandir
Fig4 : Equipements d’épuration classés par procédés.


Conclusion :


Le domaine de gestion des eaux souterraines se prête remarquablement bien au développement d’applications pédagogiques impliquant la prise en considération de facteurs environnementaux, économiques, sociaux…
En classe l'élève est mis en situation pour effectuer un travail autonome, pluridisciplinaire et motivant dans un des domaines d’actualités liés à la gestion des ressources en eau. Il doit  observer et analyser des informations avant de formuler des problèmes puis de proposer des hypothèses qu'il cherche à valider. Cette démarche trouve naturellement sa place lors de l'utilisation d'un SIG.


© ESRI France
Accueil - Communications Utilisateurs - Plénière - Ateliers - Concours - Partenaires