Protection de l'environnement
Le maintien de la biodiversité et les actions visant à éviter la fragmentation ou l'extinction des espèces et l'amenuisement des ressources naturelles sont des conditions essentielles pour la protection de l'environnement. L'usage de la technologie SIG en tant qu'outil permettant de surveiller les modifications de l'habitat, suivre l'évolution démographique de la faune et prévoir les utilisations futures des sols et des ressources naturelles est un élément essentiel pour la réalisation des objectifs et des pratiques de conservation. Les caractéristiques spatiales et thématiques de la technologie SIG permettent aux utilisateurs de superposer différentes données pour présenter et prévoir l'avenir des ressources, de la terre, des océans, de la flore et de la faune. Ce géotraitement permet aux décideurs de mettre en place des lois et des programmes de protection et de préservation de l'environnement et des ressources naturelles.

Le SIG est un outil capable de gérer, analyser et modéliser les données environnementales. Grâce aux informations qu'il fournit, il permet de prendre les décisions utiles pour préserver ces ressources et protéger la biodiversité.




Retour sur investissement (ROI) :
l'exemple du Réseau d'observation du littoral Normand et Picard

Le ROLNP, dont le rôle est d'informer, communiquer, et diffuser les données patrimoniames cartographiques du littoral : dynamique côtière, biodiversité des milieux littoraux..., a créé une plateforme partagée de données cartographiques pour mutualiser son coût au bénéfice de nombreux services techniques de collectivités notamment et ce depuis 5 ans.



Faune
La technologie SIG est un outil efficace pour gérer, analyser et cartographier les données relatives à la faune, notamment le nombre d'individus et leur répartition, leurs habitats naturels et les modifications observées dans ce domaine ou encore la biodiversité régionale. La possibilité offerte par cette technologie de superposer les différentes données est déterminante pour dessiner les relations entre la faune et les forces qui l'entourent, permettre leur visualisation lorsqu'il est nécessaire d'appliquer des mesures de préservation et identifier parmi les plans de protection actuels ceux qui ont une réelle efficacité.
Surveillance des espèces protégées

Chaque fois qu'une espèce disparaît, la terre perd un élément précieux de la biodiversité qui structure l'environnement. Les SIG sont indispensables pour suivre les espèces menacées et éviter si possible qu'elles ne soient encore attaquées ou définitivement exterminées. L'analyse de l'habitat est essentielle pour comprendre les changements observés dans l'évolution démographique d'une espèce, c'est ce que permet la technologie SIG. Pour prévenir l'extinction d'une espèce menacée et contribuer à augmenter le nombre d'individus restants, il est en effet important de la connaître. Avec le logiciel SIG ArcIMS d'Esri, il est plus facile de consulter sur Internet de données utiles sur la faune, et par là même la mondialisation du mouvement en faveur de la préservation.

Restauration de l'habitat
La préservation de la faune passe souvent par la restauration ou la protection d'habitats menacés. Grâce à sa fonction de visualisation des données thématiques et statistiques, la technologie des Systèmes d'Information Géographique est bien adaptée à la surveillance de ces habitats. Lorsqu'il est avéré qu'une zone souffre de l'intervention de l'homme, des conditions climatiques, des feux de forêt ou d'autres événements perturbateurs, elle peut être désignée pour bénéficier de programmes de préservation.
Protection de la biodiversité
Seule la biodiversité peut garantir la survie de notre planète. Lorsqu'elle souffre de la déforestation, de l'extinction et de la fragmentation des espèces, la capacité de résistance de l'environnement s'affaiblit. La technologie SIG permet de surveiller la faune et son habitat naturel afin de suivre les menaces qui pèsent sur la biodiversité et de mettre en place des règles de protection des zones menacées.




Les exemples

Retrouver à travers cette carte, l’évolution des surfaces boisées entre 1827 et 2009 dans le Le Pas-de-Calais et le Nord Pas-De-Calais mettant ainsi en évidence les zones de déforestation en un siècle et demi dans cette région.

A l’occasion de ses manifestations nautiques, le parc naturel marin d’Iroise s’est engagée au respect de bonnes pratiques environnementales et à travers cette carte réalisée avec ArcGIS for Desktop, le parc illustre son engagement relatif au respect des espèces d’intérêt communautaire…

Cette carte met en lumière les enjeux de protection de la biodiversité présents au large des estuaires de la Somme, de l’Authie et de la Canche dans le cadre de la mission d’étude pour la création d’un parc marin dans cette zone.




Forêts, zones humides et bassins versants
Le Système d'information géographique est un outil pouvant servir à éviter que des ressources et des habitats précieux dans les forêts, les zones humides ou les bassins versants ne subissent des détériorations. Les forêts, les zones humides et les bassins versants sont menacés par la déforestation, la baisse de la biodiversité et l'amenuisement des ressources, des phénomènes qui sont eux-mêmes dus aux changements climatiques, émissions de CO², exploitation intensive du bois, feux de forêt et autres perturbations du milieu naturel imputables à l'homme. La technologie SIG permet aux utilisateurs de gérer les informations géospatiales pour suivre les changements survenus dans les zones étudiées. La modélisation des changements avec un SIG permet aux défenseurs de l'environnement de prendre des décisions avisées à propos des plans de préservation, des stratégies de réserve et des pratiques futures en matière d'affectation des sols.
Lutte contre la déforestation
Grâce à la technologie SIG et sa capacité à superposer temporairement les données, les autorités ont les moyens de suivre ces opérations illégales, les sanctionner et délimiter les périmètres protégés.

Protection contre les feux de forêt
En permettant de suivre l'emplacement des feux de forêt et leur progression, ainsi que les pompiers et es ressources anti-incendie, la technologie SIG permet d'obtenir des réponses plus rapides et de meilleurs résultats pour préserver la forêt et la faune qui y vit.
Préservation des écosystèmes et des habitats
En facilitant la cartographie, les logiciels Esri permettent l’inventaire, la gestion, la superposition des données, et l'analyse des relations et des schémas donnant ainsi aux autorités, la possibilité de gérer, analyser et délimiter des données géospatiales diversifiées (flore, qualité de l'eau dans les zones concernées, classification et hauteur des arbres, habitats de la faune), essentielles pour trouver les moyens de protéger et de préserver les ressources naturelles, la biodiversité et les habitats de la faune.



Océans
Les SIG sont utilisés dans le monde pour rassembler et gérer des données sur les océans, analyser et cartographier les habitats marins, la qualité des eaux, la répartition des espèces, leur comportement et le nombre des individus, la pollution et les zones de pêche, entre autres facteurs ayant une incidence sur la vie sous-marine. La suite logicielle ArcGIS d'Esri constitue un outil permettant de visualiser et de découvrir les zones où existe un risque de baisse de la biodiversité, de dégradation de l'habitat naturel et d'amenuisement des ressources. Elle facilite également la surveillance et l'étude de l'efficacité des mesures de préservation et des zones protégées sur la protection des océans.
Etude de la vie sous-marine

La faune sous-marine est menacée par le réchauffement global du climat, les événements climatiques extrêmes, la pollution naturelle ou causée par l'homme, la surexploitation des ressources sous-marines...
La technologie SIG gère et analyse les données relatives aux océans, et ses caractéristiques temporelles et spatiales en font un instrument efficace pour cartographier les différents habitats marins, la qualité des eaux, la répartition et le nombre d'individus des espèces ainsi que leur comportement, la pollution et les zones de pêche. Les informations obtenues permettent d'identifier les espèces menacées et les mesures à prendre pour faire réaugmenter les populations.

Surveillance des habitats le long des côtes et dans les grands fonds
La visualisation des habitats sous-marins est souvent compliquée par les conditions climatiques difficiles, la sécurité médiocre et la difficulté d'accéder aux profondeurs. La technologie SIG nous permet d'organiser et de visualiser des données pour créer des cartes du fond océanique, même s'il reste inaccessible à l'homme.

Elle permet également la surveillance et l'étude de l'efficacité des mesures de préservation et des zones protégées, mais aussi, les zones où des mesures de préservation et de protection doivent être prises.




Programme d'action durable
La décision de mettre en œuvre des actions durables suppose souvent que différentes organisations collaborent. Il n'est pas rare que des conflits naissent entre les initiatives rentables sur le plan économique et les programmes de développement respectueux de l'environnement. La technologie SIG comble le fossé entre les différents secteurs et fait office d'outil permettant d'intégrer, de gérer, d'analyser et de formater visuellement les données provenant de plusieurs sources.

L'engagement d'Esri dans le développement de technologies interopérables permet à ces organisations de coopérer et de prendre des décisions en toute connaissance de cause. Le logiciel serveur ArcGIS Enterprise permet aux utilisateurs du monde entier d'échanger leurs idées sur la manière de répondre à leurs besoins en termes de ressources, de mettre au point un plan d'affectation des sols intelligent et de protéger l'environnement afin de garantir la survie des générations à venir.

Développement durable

Le développement durable représente l'équilibre à réaliser entre les besoins actuels du genre humain et la nécessaire protection de l'environnement.
Pour cibler et prévoir les zones propices à une affectation judicieuse des sols qui respectera cet équilibre, la technologie SIG permet de représenter visuellement les informations suivantes :
• Affectation future des sols grâce à l'analyse des données démographiques passées et actuelles
• Augmentation prévue des populations
• Changements climatiques envisagés
• Evolution de l'habitat
• Besoins et préférences liés à l'habitat

Préservation et exploitation des ressources naturelles
Des mesures de préservation durable sont indispensables pour sauver notre planète. Les SIG permettent de gérer, d'analyser et de modéliser les données spatiales et statistiques passées et actuelles, afin de faciliter les prévisions en matière d'exploitation et de disponibilité des ressources : eau potable, carburants propres, air non pollué, matériaux de construction, nourriture…
La technologie SIG peut également servir à localiser les zones des quatre coins de la planète où l'aide est nécessaire.




Les exemples

L’engagement du conseil régional sur les thèmes du développement durable a pour objectif principal de faire de l’Île-de-France la première Éco- Région d’Europe. L’idée est née en 1992 lors du sommet de la Terre de Rio : il s’agit d’un plan d’action pour le 21e siècle dont le but est de mettre en place un développement durable globale pour la planète et à tous les niveaux…

Benoît Jourdain, premier adjoint au maire d'Épinal chargé des finances, du cadre de vie et du développement durable nous présente la préfecture des Vosges qui a mis en œuvre un plan climat énergie territorial basé sur la thermographie.

Des études réalisées ayant mis en lumière la fragilité des mares en Loir et Cher, un observatoire a été créé afin de permettre leur maintien et leur renforcement. Plus de précisions en images grâce à cette Story Map.




Paysages naturels
Les grands espaces, les écosystèmes interdépendants et les sites appartenant à notre patrimoine commun peuvent être balayés dans l'élan de la croissance et du développement. Le SIG fait partie des outils de surveillance pour ces zones, et permet de cibler les paysages naturels dont la préservation est nécessaire.
L'empreinte de l'homme

Il est difficile de trouver le juste équilibre entre la préservation de ces espaces libres et l'exploitation des sols nécessaire pour répondre aux besoins de la population. Avec la technologie SIG est capable de superposer les espaces à préserver, les limites des propriétés et les zones idéales pour l'agriculture, ce qui permet d'optimiser l'affectation des sols et de préserver les espaces ouverts, en limitant l'empreinte que nous y laissons.

Lutte contre la fragmentation et protection de la biodiversité
La fragmentation constitue l'une des principales menaces pour l'environnement. Toute interférence dans les processus naturels d'échange entre les organismes a une incidence négative sur leur santé et leur bien-être, qui se traduit par une baisse du nombre d'individus. Un SIG peut être utilisé pour suivre les interventions néfastes de l'Homme (exploitation intensive du bois et extractions minières, entre autres) et garantir l'intégrité des écosystèmes forestiers et la biodiversité.

Sauvetage des sites appartenant au patrimoine culturel
Les SIG participent à la protection des régions qui présentent une importance particulière pour certains peuples en gérant et en analysant les données relatives aux ressources culturelles.



Pas d'humain sans diversité associée !
Gilles Bœuf, Président du Muséum National d’Histoire naturelle partage avec nous sa définition de la biodiversité et l'enjeu que représente celle-ci pour l’Homme et la planète…




Quelles solutions pour vous ?




Vous souhaitez en savoir plus ?

Nous sommes à votre disposition pour illustrer tout le potentiel que représente l'Information Géographique et vous accompagner, alors contactez-nous dès maintenant à l'aide de ce formulaire, nous vous répondrons très vite !