API et spécifications
ouvertes

Les API et spécifications ouvertes d'Esri fournissent un accès complet à d’autres systèmes (SIG ou autres) pour travailler ou communiquer avec la plateforme ArcGIS. Cela est vrai que ce soit pour les technologies clientes et serveurs.


ArcGIS REST API (GeoServices REST)

L'API REST d’ArcGIS est un standard qui permet l’accès à la plateforme ArcGIS via des services web. Elle permet d'envoyer des requêtes http via des URL structurées pour les images de cartes, les informations géographiques et bien plus encore.

i3S

Indexed 3D Scene (i3S) est une spécification d’encodage de données 3D (comme objets 3D et mesh 3D) des scenes services d’ArcGIS. Cela permet de publier de gros volumes de données 3D

LERC

La Limited Error Raster Compression (LERC) est un algorithme extrêmement efficace qui permet la compression contrôlée, rapide et sans perte de données images et raster. LERC convient tout particulièrement aux applications qui traitent de données spatiales.

File Geodatabase API

Les utilisateurs avancés peuvent utiliser l’API File Geodatabase pour accéder, consulter, traiter à l’extérieur d’ArcGIS les données stockées dans une file geodatabase. À l'aide de la File Geodatabase API, les développeurs expérimentés peuvent consulter, représenter et traiter des données qui sont enregistrées dans une base de géodonnées fichier en dehors de l'environnement ArcGIS. L'API est compatible avec le modèle complet de la geodatabase (topologies, catalogues raster, données réseau, MNT ou encore localisateurs d'adresses)

Schéma XML pour la Géodatabase

La géodatabase est la base de données natives d’ArcGIS. Elle est utilisée pour stocker et éditer des données spatiales. Ce schéma de données ouvert offre la capacité de transférer des données issues d’une géodatabase via le XML. Vous pouvez importer et exporter tous les éléments (domaines, règles, jeux de données, topologies…)

Shapefile

À la fin des années 1990, Esri a introduit le format Shapefile (ou fichier de formes), un format simple permettant d'enregistrer des données spatiales sous forme de points, de lignes ou de polygones. Le format Shapefile est entre-temps devenu LE standard du SIG pour le stockage et le partage de données spatiales, dans les applications libres ou propriétaires.


Comment pouvons-nous vous aider ?
Nous sommes à votre disposition pour illustrer tout le potentiel que représente l'Information Géographique et vous accompagner, alors contactez-nous dès maintenant à l'aide de ce formulaire, nous vous répondrons très vite !