Rechercher sur le site

Français (French)
English
Deutsch (German)
(Japanese)
(Russian)
(Simplified chinese)
Espanol (Spanish)
L'histoire des SIG

Au cours des cinq dernières décennies, les SIG ont évolué d’un concept à une science. L'évolution phénoménale des SIG, d'un outil rudimentaire à une plateforme moderne et puissante pour comprendre et planifier notre monde, est marquée par plusieurs étapes clés.

1960
La première histoire des SIG

Le domaine des systèmes d’information géographique (SIG) a débuté dans les années 1960 avec l’émergence des ordinateurs et des premiers concepts de géographie quantitative et informatique. Les premiers travaux sur les SIG comprenaient d'importantes recherches menées par la communauté universitaire. Plus tard, le Centre national d’information et d’analyse géographiques, dirigé par Michael Goodchild, a officialisé la recherche sur des thèmes clés de la science de l’information géographique tels que l’analyse spatiale et la visualisation. Ces efforts ont alimenté une révolution quantitative dans le monde de la science géographique et jeté les bases du SIG.

1963
Le premier SIG

Les travaux pionniers de Roger Tomlinson pour créer, planifier et développer le système d’information géographique du Canada ont abouti au premier SIG informatisé au monde en 1963. Le gouvernement canadien avait chargé Tomlinson de créer un inventaire de ses ressources naturelles. Il a envisagé d'utiliser des ordinateurs pour fusionner des données sur les ressources naturelles de toutes les provinces. Tomlinson a créé la conception de l'informatique automatisée pour stocker et traiter de grandes quantités de données, ce qui a permis au Canada de lancer son programme national de gestion de l'utilisation des terres. Il a également donné son nom au SIG.

1965
Le laboratoire d'Harvard

Alors qu’il travaillait à la Northwestern University en 1964, Howard Fisher a créé l’un des premiers logiciels de cartographie informatique appelé SYMAP. En 1965, il a créé le laboratoire d’Harvard pour l’infographie. Les premiers logiciels informatiques de cartographie ont été créés et améliorés au laboratoire, mais ils sont également devenus un centre de recherche pour l'analyse spatiale et la visualisation. La plupart des premiers concepts de SIG et de ses applications ont été conçus au laboratoire par une talentueuse équipe de géographes, urbanistes, informaticiens et autres spécialistes de nombreux domaines.

1969
Esri est fondée

En 1969, Jack Dangermond, membre du laboratoire d’Harvard, et son épouse Laura fondèrent Environmental Systems Research Institute, Inc. (Esri). La société de conseil a appliqué la cartographie informatique et l'analyse spatiale pour aider les planificateurs de l'utilisation des sols et les gestionnaires des ressources foncières à prendre des décisions éclairées. Les premiers travaux de la société ont démontré l’utilité des SIG pour la résolution de problèmes. Esri a ensuite développé de nombreuses méthodes de cartographie SIG et d’analyse spatiale actuellement utilisées. Ces résultats ont suscité un intérêt plus général pour les outils logiciels et les flux de travail de la société, qui sont désormais standard pour les SIG.

1981
Le SIG devient commercial

À mesure que l'informatique devenait plus puissante, Esri améliora ses outils logiciels. Travailler sur des projets qui résolvent des problèmes concrets ont conduit l'entreprise à innover et à développer de solides outils et approches SIG pouvant être largement utilisés. Les travaux d’Esri ont été reconnus par la communauté universitaire comme une nouvelle façon de procéder à l’analyse et à la planification spatiales. Désireux d'analyser plus efficacement un nombre croissant de projets, Esri a mis au point ARC / INFO, le premier produit SIG commercial. La technologie a été lancée en 1981 et c’est à partir de cette date qu’a commencé l'évolution d'Esri comme société éditrice de logiciels.

1960
La première histoire des SIG

Le domaine des systèmes d’information géographique (SIG) a débuté dans les années 1960 avec l’émergence des ordinateurs et des premiers concepts de géographie quantitative et informatique. Les premiers travaux sur les SIG comprenaient d'importantes recherches menées par la communauté universitaire. Plus tard, le Centre national d’information et d’analyse géographiques, dirigé par Michael Goodchild, a officialisé la recherche sur des thèmes clés de la science de l’information géographique tels que l’analyse spatiale et la visualisation. Ces efforts ont alimenté une révolution quantitative dans le monde de la science géographique et jeté les bases du SIG.

1963
Le premier SIG

Les travaux pionniers de Roger Tomlinson pour créer, planifier et développer le système d’information géographique du Canada ont abouti au premier SIG informatisé au monde en 1963. Le gouvernement canadien avait chargé Tomlinson de créer un inventaire de ses ressources naturelles. Il a envisagé d'utiliser des ordinateurs pour fusionner des données sur les ressources naturelles de toutes les provinces. Tomlinson a créé la conception de l'informatique automatisée pour stocker et traiter de grandes quantités de données, ce qui a permis au Canada de lancer son programme national de gestion de l'utilisation des terres. Il a également donné son nom au SIG.

1965
Le laboratoire d'Harvard

Alors qu’il travaillait à la Northwestern University en 1964, Howard Fisher a créé l’un des premiers logiciels de cartographie informatique appelé SYMAP. En 1965, il a créé le laboratoire d’Harvard pour l’infographie. Les premiers logiciels informatiques de cartographie ont été créés et améliorés au laboratoire, mais ils sont également devenus un centre de recherche pour l'analyse spatiale et la visualisation. La plupart des premiers concepts de SIG et de ses applications ont été conçus au laboratoire par une talentueuse équipe de géographes, urbanistes, informaticiens et autres spécialistes de nombreux domaines.

1969
Esri est fondée

En 1969, Jack Dangermond, membre du laboratoire d’Harvard, et son épouse Laura fondèrent Environmental Systems Research Institute, Inc. (Esri). La société de conseil a appliqué la cartographie informatique et l'analyse spatiale pour aider les planificateurs de l'utilisation des sols et les gestionnaires des ressources foncières à prendre des décisions éclairées. Les premiers travaux de la société ont démontré l’utilité des SIG pour la résolution de problèmes. Esri a ensuite développé de nombreuses méthodes de cartographie SIG et d’analyse spatiale actuellement utilisées. Ces résultats ont suscité un intérêt plus général pour les outils logiciels et les flux de travail de la société, qui sont désormais standard pour les SIG.

1981
Le SIG devient commercial

À mesure que l'informatique devenait plus puissante, Esri améliora ses outils logiciels. Travailler sur des projets qui résolvent des problèmes concrets ont conduit l'entreprise à innover et à développer de solides outils et approches SIG pouvant être largement utilisés. Les travaux d’Esri ont été reconnus par la communauté universitaire comme une nouvelle façon de procéder à l’analyse et à la planification spatiales. Désireux d'analyser plus efficacement un nombre croissant de projets, Esri a mis au point ARC / INFO, le premier produit SIG commercial. La technologie a été lancée en 1981 et c’est à partir de cette date qu’a commencé l'évolution d'Esri comme société éditrice de logiciels.

Le SIG aujourd'hui

Les SIG permettent aux utilisateurs de créer leurs propres couches de cartes afin de résoudre des problèmes concrets. Les SIG ont également évolué pour devenir un moyen de partage de données et de collaboration, inspirant une vision qui devient aujourd’hui une réalité - une base de données SIG qui couvre pratiquement tous les sujets. Aujourd'hui, des centaines de milliers d'organisations partagent leur travail et créent des millions de cartes chaque jour pour raconter des histoires et révéler des modèles, des tendances et des relations sur tous les sujets.

Le SIG consiste à révéler des informations, à avoir de nouvelles idées, tout cela à partir de données. Il évolue rapidement et fournit de nouveaux cadres et de nouveaux processus de compréhension.

Jack Dangermond
Président et Fondateur d'Esri

Le futur des SIG

Avec son mouvement vers le cloud et sur le Web, son intégration à l'information en temps réel via l'Internet des objets, le SIG est devenu une plateforme pertinente pour presque toutes les activités humaines - un système nerveux de la planète. Alors que notre monde est confronté à des problèmes de population croissante, d'environnement et de pollution, les SIG joueront un rôle de plus en plus important dans la façon dont nous comprenons et traitons ces problèmes et fourniront un moyen de communiquer des solutions en utilisant le langage commun de la cartographie.






Par l'exemple ?

Les cartes font plus que l’affichage et l’analyse de données, elles racontent également des histoires de façon percutante.
Découvrez des cartes interactives et des dataviz créées avec les SIG pour informer, engager et inspirer.